© 2018 sophiemilbeau jardinnaturel. Créé avec Wix.com

Au Bouleau !

08/01/2020

Un arbre vertueux aux histoires mystérieuses...

L’ARBRE DE LUMIÈRE, LE BOULEAU EST UN ARBRE FÉMININ DANS LA TRADITION CELTIQUE. LA LUNE ET VÉNUS LUI OCTROIRAIENT SA BLANCHEUR. EN MARS, UNE EXTRÊME ABONDANCE DE SÈVE ATTESTE SA PARENTÉ AVEC LES ESPRITS DE L’EAU. DE LA TISANE POUR CHASSER LES MAUVAISES HUMEURS, AU BALAI POUR PURIFIER UN LIEU, AUX BRINDILLES QUI REMETTENT LE DÉLINQUANT DANS LE DROIT CHEMIN. 

 

Biotope/ Habitat : Aux premiers temps post glaciaires, dans les plaines occidentales, la végétation ligneuse qui succède à la steppe ressemble beaucoup à celle de la Russie actuelle. Dominent alors les Pins, fidèlement suivis du Bouleau et souvent du Genévrier. Terrains siliceux humides.

Bio-indicatrice : Betula alba, arbre pionnier des terrains tourbeux en voie d’assèchement. Betula pendula, arbre de la lande sèche, grand colonisateur des terres incultes.

 

EN SUÈDE ET EN LAPONIE, LA SÈVE A REMPLACÉ LE SUCRE MAIS AUSSI LE LAIT MATERNEL... SES FEUILLES, SON ÉCORCE, SES BOURGEONS, SA SÈVE ONT DE GRANDES PROPRIÉTÉS MÉDICINALES. 

 

L’arbre de la purification & du renouveau: peau, reins, articulations , il nettoie aussi les lieux en utilisant ses branches comme un balai.

Le balai de brindilles est fort ancien, il est si coutumier que souvent la représentation de l’arbre était associée à celle de l’objet. Certains corps de métiers étaient associés à l’objet: les faiseurs de balais. Les baletières parcouraient les chemins , des ballots de 12 balais sur le dos, et allaient de ferme en maisonnée proposer leur marchandise. Ce balai a vite été désigné comme étant l’attribut des sorcières se rendant au sabbat. Vous voyez les sorcières assisent sur leur balai ?

 

En République tchèque, durant les jours de l’Avent, diverses cérémonies font appel à des femmes masquées, les saintes Barbara. Celles-ci allant de maison en maison, reconstituent des saynètes, durant lesquelles elles nettoient en frappant avec la verge de Bouleau les fenêtres pour jeter hors les murs les forces obscures qui auraient pu s’infiltrer.

En France, la nuit de Saint Sylvestre, la jeunesse munie d’un balai de Bouleau nettoyait les rues des villages ; le but étant de chasser les mauvais esprits qui auraient tenter de forcer le passage du Nouvel an.

 

Le balai de Bouleau est inflexible, s’il est capable de purifier les lieux, on le croit capable de purifier les âmes en perdition. Une baguette de Bouleau pourrait chasser de l’esprit égaré les mauvaises pensées qui l’assaillent. D’autres objets sont connus de tous les peuples du nord septentrional: cornes d’appel de bergers en Finlande, les poupées russes sont traditionnellement fabriquées en bois de Bouleau, les couvres-chefs coniques fabriqués des écorces. (retrouvés dans les sépultures des princes 550 avant JC, ce chapeau ouvrirait la voie de l’au-delà au défunt.). Le brai de Bouleau, la première colle, les torches, les barquettes, le tan, des sandales, des canots, des récipients…

Son bois léger est peu durable, son écorce=plusieurs couches liégeuses très minces, mates, douces, ocre rosé. Elle pèle en feuillets, soyeux, translucides qu’uns substance résineuse, le Betulinol (camphre de bouleau) colore en blanc. Souplesse et ténacité remarquable. Succédané de cuir et de tissu. 

 

L’ARBRE DES CHAMANS.

Près du cercle polaire, c’est le dernier à supporter les grands froids. Pour les peuples Samis, Toungouses… il est de tous les usages quotidiens et de tous les mondes. Il a un rôle fondamental entre les mondes visibles et invisibles. C’est par lui que le chaman entre en communication avec les Esprits de la Nature et renoue avec les forces célestes que l’arbre a invité. Ce Bouleau est nommé Udeski burkan, le « gardien de la porte » car il ouvre au chaman l’entrée au ciel. Il monte dans sa transe jusqu’au niveau le plus haut qui lui est permis d’atteindre. Chez les Indiens chippewades peuple des grands lacs, le Bouleau, arbre indispensable à la vie des tribus est frère de l’oiseau du tonnerre et fils de la foudre.

 

L’OGHAM DES CELTES

Il est le premier arbre de cet alphabet secret des Druides. Chaque arbre représente une lettre. Beth, le Bouleau est placé dans le calendrier du 24 décembre ou bien juste après le 26 (l’IF allant du 24 au 26 décembre) jusqu’au 20 janvier.

 

LE BOULEAU, ARBRE-MÉDECINE

Composition chimique Tanins catéchiques, Triterpènes, hétérosides flavoniques, acides alcool et malique. Propriétés et usages internes et/ou externes  Bourgeons, feuilles (en mai) et écorces (partie la plus diurétique digestives affection de l’estomac, ulcères), Sève.= eau biologique vivante dynamisée à travers l’arbre. Potassium (destiné au processus vital des cellules du bourgeon. (Comme le lait maternel)

Eau de bouleau, ionisée naturellement, rès riche en minéraux, oligo-éléments… à des propriétés diurétiques, dépuratives. Anti-rhumatismale, neutralise les lithiases des voies urinaires, maladies de peau. Cholestérolytique. Rompt la pierre tant aux reins qu’à la vessie. Élimine le chlorure, l’urée. Bourgeons = reminéralisant dans les troubles de la croissance et ostéoporose.Articulaire (souplesse des feuilles) dos douloureux, anti inflammatoire. Contre le rachitisme. Digestif = Splénite inflammation de la rate et du pancréas. Respiratoire=pleurésies anit inflammatoire Rénal= albuminurie récidivante, rétention d’eau, invasions microbiennes. Hépatique= anti toxique du foie, agit sur les cellules de Kupffer. Régénérateur immunitaire. Polyvalent – restructure l’organisme. Arbre pionnier

En voie externe, décoction des feuilles et écorce est désinfectante. Et pour activer la circulation sanguine durant le rituel de sudation, le sauna finlandais, il est d’usage de fouetter le corps avec un balai de petites branches feuillues. 

COMESTIBLE

Les très jeunes feuilles se mangent, ainsi que les jeunes bourgeons. Le fait de manger les bourgeons de Bouleau était si répandu que l’action portait un nom : « bicher la gemme », Ce serait le meilleur moyen d‘entrer en communication avec l’arbre. Le nom de gemme rappelle le nom de ceux qui hier récoltaient l’eau de bouleau ou la résine de Pin: les gemmeurs. Autrefois dans les Pays du Nord, en Laponie, on réalisait du pain avec un mélange de sciure de Bouleau bouillie et de farine de céréales. Les amérindiens consommaient l’écorce du Bouleau à papier, réputée très sucrée. 

 

SYMBIOSES, LA VIE ENTRE LES ARBRES & LES CHAMPIGNONS

La plus connue se nomme « Truffe » qui s’associe principalement aux Chênes, parfois au Noisetier. Cette communion entre 2 mondes est la mycorhization, imbrication intime entre le mycélium du champignon et les racines et radicelles de la plante hôte. Un autre champignon connu et précieux pousse sur l’écorce et ressemble au sabot d’un cheval, le Polypore du Bouleau, Piptoporus betulinus. On peut en faire de l’amadou qui sert à allumer le feu ou bien à faire les mèches des lampes à huile. Il était utilisé pour faire des pansements sur des plaies infectées. On le nomme communément Chaga, en Russie c’est une médecine populaire encore usitée de nos jours. Voir le projet microbiote du Dr Donatini. Et le laboratoire Hifas da terra. Ainsi que le livre, les champignons comestibles, aliments d’avenir (pour combattre les principales maladies d’aujourd’hui) de Donatini

Voici les autres sources qui ont inspiré cet article. Bien sûr je conseille vivement la collection Le compagnon végétal de Bernard Bertrand.

 

LE BOULEAU┠ BETH, L’OGHAM DES CELTES, LE GARDIEN DE LA PORTE ICI AU #CHATEAUDELABALLUEbaindeforet  #BAINDEFORETENBRETAGNE #SHINRINYOKUBRETAGNEchateaudelaBallue  #aubouleau

Please reload

PAR TAGS :
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now